Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Budget de la France : la douche froide de Bruxelles





Le 23 Novembre 2017, par

Paris ne pourra pas jouer son rôle de bon élève de la classe européenne… du moins pas encore. Bruxelles a en effet épinglé Paris pour son budget et surtout, pour la « trajectoire d'ajustement » indispensable pour se mettre en conformité avec les règles européennes.


Pour cette année, le déficit public de la France sera de 2,9%. Si le pays parvient à rester sous la ligne de flottaison des 3% en 2018, il devrait sortir de la procédure de déficit excessif, dans laquelle on trouve aussi l'Espagne. En théorie, la Commission européenne peut infliger des amendes et des sanctions aux pays qui se trouvent dans cette situation, mais ils peuvent en sortir au bout de deux ans sous les 3%. Mais voilà, la France est (avec l'Italie, l'Autriche, la Slovénie, la Belgique et le Portugal) montrée du doigt pour ses prévisions 2018.

Pour ce qui concerne l'Hexagone, la Commission européenne estime qu'il existe une différence entre le budget présenté et cette fameuse « trajectoire ». Certes, le pays devrait se positionner sous les 3% deux années de suite (le gouvernement Philippe prévoit 2,6% pour 2018), mais on reste loin de la moyenne européenne qui se situe à 1,1%. Ce n'est pas tout. La dette continue de peser lourdement : elle atteindra 96,9% du PIB l'année prochaine, loin du seuil des 60% autorisé par les traités.

Bruxelles déplore également la hausse de 0,4 point du déficit structurel pour 2018… alors que Paris annonce une baisse de 0,1% ! Une divergence dans les calculs qui n'est pas au bénéfice de la France. À Bercy, on temporise en expliquant qu'il existe toujours une « différence d'appréciation » qui se résorbe « plus tard ». Quoi qu'il en soit, c'est la douche froide pour Paris !


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : budget

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook