Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Carburants : pourquoi les prix à la pompe augmentent





Le 5 Mars 2021, par François Lapierre

C'est la mauvaise nouvelle du moment pour les automobilistes : les prix à la pompe sont repartis à la hausse depuis quelques semaines. C'est la conséquence d'une hausse des cours du pétrole.


Les investisseurs optimistes, le prix des carburants augmente

La fin de la crise sanitaire qui se dessine à l'horizon donne des ailes aux cours du pétrole. Le prix du baril de Brent, qui fait référence en Europe, a ainsi retrouvé son niveau du début de l'année 2020, avant le déclenchement des mesures de restriction. Quant aux tarifs à la pompe, ils sont désormais équivalents à ce qu'ils étaient il y a un an. Les automobilistes auraient pu espérer des prix doux pendant encore quelques mois, car l'épidémie est encore là et elle frappe toujours fort.

Si les prix à la pompe ont augmenté, c'est que les investisseurs croient que les campagnes vaccinales en cours commencent à avoir des résultats et surtout, qu'elles sont le signe que la crise sanitaire pourrait disparaître à moyen terme. En Asie notamment, la demande pour les produits pétroliers semble vouloir repartir à la hausse, ce qui propulse les cours du pétrole et donc, les prix des carburants.

Réduction de la production de pétrole

Les pays de l'Opep et leurs alliés, regroupés au sein de l'Opep+, ont resserré leur production de pétrole en avril 2020 afin de soutenir des cours bien mal en point. À l'époque, en plein confinement un peu partout dans le monde, le baril était même passé en territoire négatif… L'organisation a donc décidé de retirer du marché 9,7 millions de barils par jour. Un accord signé en décembre dernier remonte la production de 50.000 barils/jour, mais pas de quoi inciter les cours à demeurer stables.

Une nouvelle réunion de l'Opep+ est en cours afin d'examiner de nouveau la situation. Mais il existe des dissensions entre les pays : la Russie cherche à augmenter sa production, l'Arabie saoudite a l'intention de ne rien changer afin que les cours augmentent encore. Difficile dans ces conditions de prédire une baisse ou une hausse des prix à la pompe.



Tags : carburants

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook