Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Carlos Ghosn entendu au Japon pour dissimulation de revenus au fisc





Le 19 Novembre 2018, par François Lapierre

Coup dur pour l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Carlos Ghosn, le patron du groupe automobile, est entendu depuis ce lundi 19 novembre au Japon, où la justice a des soupçons de dissimulation de ses revenus au fisc.


Selon le quotidien Asahi Shimbum, Carlos Ghosn s’est rendu à la justice ce lundi pour répondre à des questions portant sur ses déclarations de revenus. Le patron emblématique est soupçonné de ne pas les avoir tous déclarés et ce pendant de nombreuses années. Carlos Ghosn aurait également utilisé les biens de l’entreprise à des fins personnelles. Si les accusations sont confirmées, alors le chef d’entreprise sera arrêté. Le conseil d’administration devrait, sur proposition du groupe, démettre Carlos Ghosn de son poste rapidement.

C’est en 1999 qu’il prend la tête de Nissan. Envoyé par Renault pour redresser la barre du constructeur automobile japonais, proche de la faille. Carlos Ghosn fait bien mieux : Nissan est aujourd’hui un des groupes automobiles les plus rentables et les plus importants au monde. Depuis, il est devenu président de Renault en 2005, puis il se rapproche de Mitsubishi afin de l’intégrer dans l’Alliance. Ensemble, les trois marques et leurs filiales sont devenues le premier constructeur mondial. Devant Toyota et Volkswagen qui occupaient successivement cette place depuis des années.

La fin de règne de Carlos Ghosn, âgé de 64 ans, s’annonce donc difficile si les faits sont avérés. En France, la polémique était de mise chaque année lors du vote des actionnaires pour sa rémunération. L’État, un des principaux actionnaires de Renault, reprochait régulièrement le niveau de son salaire. Suite à l’annonce de cette convocation en justice, l’action du groupe automobile français a dévissé de plus de 12%.



Tags : Renault

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook