Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Carlos Ghosn touchera 7,2 millions d’euros





Le 1 Mai 2016, par

Le compte en banque de Carlos Ghosn, le PDG de Renault, a eu chaud vendredi dernier, le 29 avril. L’assemblée générale des actionnaires, aiguillé par le premier d’entre eux l’État, a en effet refusé la rémunération pour le grand patron.


Cette rémunération s’élève à 7,2 millions d’euros pour l’exercice 2015. Elle a été retoquée par 54% des actionnaires, dont l’État, qui possède 19,74% du capital de l’entreprise. Carlos Ghosn n’avait toutefois rien à craindre : la somme a été confirmée par le conseil d’administration réuni après l’assemblée annuelle. Mais contre l’avis des représentants de l’État.

Ces 7,2 millions comprennent un fixe de 1,23 million, une part variable de 1,78 million, le reste étant composé de stock options et de bonus en tout genre. Le gouvernement a expliqué son vote de refus à l’assemblée et au conseil d’administration par sa volonté de lutter contre les rémunérations exubérantes des PDG, notamment dans les entreprises à participation publique.

Le conseil d’administration de Renault a toutefois indiqué qu’il allait examiner les évolutions utiles en matière de rémunérations pour 2016 et les années suivantes. « C'est le conseil qui juge des personnes qu'il souhaite pour diriger l'entreprise, c'est le conseil qui juge si la façon dont le PDG est payé est conforme à ses efforts, ses talents », a expliqué Carlos Ghosn.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : renault

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"
















Rss
Twitter
Facebook