Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Cognac : une année 2016 « historique »





Le 15 Janvier 2017, par

Tout va très bien pour le secteur du Cognac. Le spiritueux a connu une année 2016 exceptionnelle, grâce notamment à l'exportation et aux États-Unis.


Les chiffres du Bureau national interprofessionnel du Cognac (BNIC) confirment le succès renouvelé de cet alcool. Les volumes ont augmenté l'an dernier de 6%, et de 6,8% en valeur. Le nombre de bouteilles vendues s'établit à 179,1 millions (le chiffre était de 168,9 millions en 2015), le chiffre d'affaires a été de 2,76 milliards d'euros, contre 2,6 milliards l'année précédente.

Le cognac peut remercier l'Amérique du nord pour cette bonne fortune. Les États-Unis, le Canada et le Mexique ont importé 77,3 millions de bouteilles l'an dernier : c'est 14,2% de plus qu'en 2015 ! Les États-Unis sont de loin et depuis 25 ans le premier marché du cognac : le pays représente à lui seul 74,1 millions de bouteilles.

Les pays d'Asie sont le second marché pour le spiritueux, avec 51,1 millions de bouteilles exportées. Cela représente une progression d'1% en volume, et de 3% en valeur. Le point noir sur la mappemonde, c'est l'Europe. Les ventes en volume comme en valeur poursuivent leur déclin, avec respectivement -1,2% et -1%. Les exportations européennes représentent 39,4 millions de bouteilles. En France, les ventes sont elles aussi en repli avec 4,09 millions de bouteilles, soit 2,6% de moins par rapport à 2015.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : cognac

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel
















Rss
Twitter
Facebook