Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Combien coûte un apéro ?





Le 13 Août 2014, par

L'apéro est le sport national en France, où l'on sacrifie à cette tradition au moins une fois par semaine. Mais combien cette activité coûte t-elle ? Un certain montant qui peut augmenter assez vite et représenter une réelle dépense !


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
D'après une étude de MonsieurDrive, un comparateur de courses en mode drive, 47% des Français s'adonnent à ce plaisir pas du tout coupable au moins une fois par semaine. Un apéritif hebdomadaire pour six personnes coûte en moyenne 31,70 euros. Cela comprend du pastis et du rosé, ainsi que le grignotage traditionnel (chips, olives, fromages, cacahuètes, etc.) 
 
Ce panier moyen est évidemment à multiplier par le nombre d'apéros servis par semaine ! Voilà qui peut vite représenter un budget dépenses conséquent. Ce d'autant que joue également le facteur géographique. Ainsi, l'apéro est plus cher en Corse — comptez 3 euros supplémentaires. Le Nord-Pas-de-Calais et la région PACA complètent le podium des apéros les plus onéreux. Les régions les plus abordables sont la Bretagne et les Pays de la Loire, où l'apéritif revient à 30,80 euros en moyenne.
 
Quand on regarde au niveau des villes cette fois, ce sont paris, Strasbourg et Montpellier qui sont les métropoles de l'apéro le plus cher (entre 33,50 et 36 euros). Les villes de Saint Malo, Rouen ou Nantes sont les moins onéreuses.
 
Si, en ces temps difficiles, on souhaite économiser, il n'y a pas vraiment de surprise : il faut se limiter sur l'alcool, qui représente 50% de la facture finale. Mais les vacances, c'est aussi fait pour cela…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : consommation

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »









Rss
Twitter
Facebook