Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Comme prévu, pas de coup de pouce pour le Smic





Le 19 Décembre 2016, par

C’était prévu et c’est maintenant confirmé : le gouvernement ne donnera pas de coup de pouce au Smic à partir du 1er janvier. Myriam El Khomri, ministre du Travail, se contente de la hausse mécanique.


À compter du 1er janvier, le Smic augmentera donc de 0,93%. Le salaire mensuel brut mensuel passera à 1 480,27 euros, ce qui représentera sur le compte en banque 1 153 euros. Le Smic horaire s’établira à 9,76 euros bruts, contre 9,67 euros en 2016. Ce n’est pas ce qu’attendaient les syndicats CGT et FO, qui militent pour une revalorisation d’ampleur. Ce ne sera pas le cas en 2017, comme les trois années précédentes d’ailleurs.

Cela fait en effet quatre ans que le gouvernement n’a accordé aucun coup de pouce au Smic, qui a augmenté de 56 euros depuis 2012 et le début du quinquennat de François Hollande. Myriam El Khomri a expliqué devant les partenaires sociaux que malgré des signaux « vraiment encourageants », les perspectives restent soumises à de « nombreux aléas » comme la volatilité des taux de change, des taux d’intérêt et du prix du pétrole.

Le gouvernement estime que ce fameux « coup de pouce » n’est pas la meilleure solution pour l’amélioration du pouvoir d’achat. L’exécutif préfère miser sur la baisse de la fiscalité ainsi que sur la prime d’activité pour l’emploi pour améliorer le quotidien des salariés. C’est pourquoi ces derniers devront se contenter de la hausse mécanique l’année prochaine.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : smic

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook