Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Comme prévu, pas de coup de pouce pour le Smic





Le 19 Décembre 2016, par

C’était prévu et c’est maintenant confirmé : le gouvernement ne donnera pas de coup de pouce au Smic à partir du 1er janvier. Myriam El Khomri, ministre du Travail, se contente de la hausse mécanique.


À compter du 1er janvier, le Smic augmentera donc de 0,93%. Le salaire mensuel brut mensuel passera à 1 480,27 euros, ce qui représentera sur le compte en banque 1 153 euros. Le Smic horaire s’établira à 9,76 euros bruts, contre 9,67 euros en 2016. Ce n’est pas ce qu’attendaient les syndicats CGT et FO, qui militent pour une revalorisation d’ampleur. Ce ne sera pas le cas en 2017, comme les trois années précédentes d’ailleurs.

Cela fait en effet quatre ans que le gouvernement n’a accordé aucun coup de pouce au Smic, qui a augmenté de 56 euros depuis 2012 et le début du quinquennat de François Hollande. Myriam El Khomri a expliqué devant les partenaires sociaux que malgré des signaux « vraiment encourageants », les perspectives restent soumises à de « nombreux aléas » comme la volatilité des taux de change, des taux d’intérêt et du prix du pétrole.

Le gouvernement estime que ce fameux « coup de pouce » n’est pas la meilleure solution pour l’amélioration du pouvoir d’achat. L’exécutif préfère miser sur la baisse de la fiscalité ainsi que sur la prime d’activité pour l’emploi pour améliorer le quotidien des salariés. C’est pourquoi ces derniers devront se contenter de la hausse mécanique l’année prochaine.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : smic

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook