Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Conforama appartient désormais à son concurrent But





Le 9 Juillet 2020, par La rédaction

L'enseigne Conforama est désormais entre les mains de son concurrent But. Un rapprochement qui fait suite à la chute importante de l'activité dans le secteur de l'ameublement.


Acquisition en deux temps

Le groupe sud-africain Steinhoff, propriétaire depuis 2011 de Conforama France, a cédé 100% de ses parts « ainsi que certaines marques et noms de domaine associés » à Mobilux, maison-mère du réseau But. Il a fallu plusieurs semaines de négociations pour parvenir à ce résultat, mais le nouveau propriétaire va finalement pouvoir lancer la restructuration et la relance de Conforama. Le montant de la transaction n'a pas été communiqué, en revanche le communiqué précise la manière dont Conforama France recevra de nouveaux financements.

L'enseigne bénéficiera pour commencer d'un prêt garanti de l'État (PGE) de 100 millions d'euros, accompagné d'un versement par Mobilux de 50 millions. Avec cet argent, Conforama pourra finaliser son projet de restructuration : le 27 février dernier, Steinhoff lançait un plan de sauvegarde de l'emploi prévoyant la fermeture de 42 points de vente Conforama et Maison Dépôt. 1.900 postes seront supprimés en France, sur des effectifs de 9.000 collaborateurs.

Relance de l'activité

La deuxième partie de l'accord permettra à Conforama de toucher un PGE de 200 millions d'euros ainsi qu'une augmentation de capital de même niveau souscrite par Mobilux, qui versera 50 millions d'euros à la signature. Le groupe propriétaire de But, les banques et l'État, qui garantit les deux prêts bancaires, marquent donc leur confiance dans cette cession. Et surtout, dans la relance de l'activité, essentielle pour permettre à Conforama de retrouver des marges de manœuvre.

La CGT espère que cette transaction va permettre à l'enseigne d'ameublement de pouvoir retrouver une activité « digne de ce nom », sans avoir à arbitrer les priorités entre les paiements aux fournisseurs et la réponse aux attentes des besoins des clients. La crise sanitaire et la fermeture provisoire des magasins ont fortement bousculé l'ensemble du secteur, l'activité ayant fondu de près de 85% en avril, d'après l’Institut de prospective et d’études de l’ameublement (Ipea).



Tags : ameublement

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"













Rss
Twitter
Facebook