Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Consommation : les Français craignent pour le pouvoir d'achat





Le 28 Avril 2020, par Olivier Sancerre

Les Français vont-ils consommer davantage après la sortie du confinement ? Rien n'est moins certain : les consommateurs auraient plutôt tendance à vouloir faire des économies.


Économies en cascade

Voilà une étude qui tombe mal pour le gouvernement, alors que la relance de la consommation est indispensable pour que l'économie reparte sur de bonnes bases après le 11 mai. Une enquête de Bonial, un site d'offres promotionnelles en ligne cité par Les Echos, indique que les Français se montrent méfiants. Près de 9 personnes interrogées sur 10 ont ainsi le sentiment que les prix ont augmenté depuis le début de l'épidémie de coronavirus. Ce n'est pas qu'une vue de l'esprit : les prix des fruits et légumes ont effectivement augmenté, a rapporté l'UFC-Que Choisir. La fermeture des frontières a empêché certaines productions étrangères (provenant d'Espagne et d'Italie, notamment) de trouver leur place dans les supermarchés français. En avril, les Français étaient également plus nombreux qu'en mars à s'attendre à des augmentations de prix dans les douze prochains mois, selon l'Insee.

La moitié des Français annoncent leur volonté de réaliser des économies après le confinement, révèle l'étude. Les consommateurs ont l'intention de réduire les dépenses sur les postes loisirs et vacances, ainsi que sur la restauration. C'est d'autant plus problématique que ce sont justement les secteurs économiques qui souffrent le plus du confinement : si demain les Français réduisaient leurs dépenses de voyages et de restaurants, les entreprises n'y survivraient pas.

Recherche d'économies

Parmi les postes de dépenses sur lesquels les consommateurs entendent faire des économies, l'enquête cite également le prêt-à-porter et l'alimentaire. 3% seulement des Français ont l'intention de rattraper leur retard en termes de consommation. Pour 45% des personnes interrogées, la sortie du confinement ne changera rien à leurs habitudes de consommation.

Ce qui motive ces recherches d'économies, c'est que 29% des Français anticipent une baisse de leur pouvoir d'achat lors du déconfinement. Un chiffre en hausse par rapport à la précédente étude réalisée il y a deux semaines. L'Insee a enregistré un solde d'opinion des ménages « jamais atteint » concernant le niveau de vie futur en France : -71. Les craintes des ménages pour le chômage augmentent elles très fortement en avril en gagnant 42 points. Du jamais vu depuis juillet 2015.



Tags : consommation

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare













Rss
Twitter
Facebook