Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Coronavirus : forte hausse des défaillances d'entreprises à craindre





Le 20 Juillet 2020, par François Lapierre

Le nombre de défaillances d'entreprises va s'envoler en raison du coronavirus en 2020 et surtout en 2021 pour ce qui concerne la France.


25% pour la France

Le coronavirus et les mesures prises pour tenter d'enrayer la propagation de la COVID-19 vont faire sentir leurs effets sur l'économie mondiale cette année bien sûr, mais aussi en 2021. Et les entreprises auront bien des difficultés à passer au travers de la crise économique, comme l'annonce  l'assureur-crédit Euler Hermes. Il faut s'attendre à des défaillances d'entreprises en hausse de 35% entre 2019 et 2021 à travers le monde, assure l'étude. Le nombre de défaillances va augmenter de 17% en 2020, et de 16% l'année prochaine. Pour l'Europe, ce sont tout particulièrement la Suède, l'Irlande, l'Italie et le Portugal qui risquent d'être les plus touchés cette année par la vague de défaillances.

Pour d'autres pays comme le Royaume-Uni, l'Allemagne et la France, les défaillances seront plus nombreuses l'année prochaine en raison de la fin des mesures de soutien mises en place au début du confinement. Pour l'Hexagone, Euler Hermes prévoit une vague de défaillances au quatrième trimestre 2020 « et se prolongera sur le premier semestre 2021 ». L'étude prévoit une hausse des défaillances de 25% pour la France, avec un total de 64.000 entreprises qui mettront la clé sous la porte l'année prochaine.

La France fait mieux que les États-Unis

Si la France devrait s'en tirer un peu mieux que la moyenne annoncée par le rapport, c'est grâce aux différents dispositifs d'aide du gouvernement : report, voire annulation, de charges, et prêts garantis par l'État permettent de maintenir hors de l'eau les entreprises les plus en difficulté. Mais cela ne durera pas : la fin programmée de ces mesures va occasionner des faillites en cascade. Malgré tout, la France fera mieux que d'autres pays, et notamment les États-Unis.

Euler-Hermès dépeint une situation bien plus catastrophique pour les États-Unis, où « la propagation rapide du virus a accentué le recul de l'activité économique et généré une crise des liquidités pour de très nombreuses entreprises ». La hausse des défaillances d'entreprises américaines devrait s'établir à 58% en 2020 et 2021, selon l'étude. Le rapport donne deux autres hypothèses : en cas d'arrêt prématuré des mesures de soutien, les défaillances dans le monde augmenteront de 40 à 45%. Dans le scénario du pire, au cas où l'économie met davantage de temps pour se remettre, la hausse des défaillances pourrait s'échelonner entre 85 et 95% !




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"













Rss
Twitter
Facebook