Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Coupe du monde 2014 : les paris sportifs au beau fixe





Le 28 Mai 2014, par

Les grands gagnants de la coupe du monde de football sont déjà connus. Et il ne s'agit pas d'une équipe en particulier ! Les opérateurs de paris sportifs se frottent en effet les mains : les parieurs devraient être nombreux à se lancer en espérant toucher le gros lot.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Rien que pour la France, les paris sportifs devraient s'élever à 200 millions d'euros ! La seule PMU, qui détient Winamax, pourrait générer avec l'événement un jackpot de 100 millions d'euros. Dans l'Hexagone, onze opérateurs de paris ont obtenu l'agrément officiel qui permettra aux joueurs de miser sans risque d'arnaque, et en toute connaissance de cause.
 
La Française des Jeux pourrait elle représenter l'autre 100 millions d'euros attendus, en particulier via son site web Parionsweb ou tout simplement au travers de ses détaillants physiques. Histoire de profiter à fond de l'occasion (en or), l'entreprise proposera plus de 3 000 paris en ligne, plus de 500 à 600 dans les bars. La FdJ a une solide expérience dans le domaine, puisqu'elle a commencé à organiser des paris sportifs dès 2002.
 
La coupe du monde du Brésil signera sans doute un nouveau record en la matière. Pour l'Euro 2012, les parieurs s'étaient contentés de seulement 30,8 millions d'euros de mises — les choses ont un peu changé en deux ans, les plateformes en ligne étant désormais bien plus stables et rentrées dans les moeurs.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook