Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Crise dans la filière canard : l'État débloque des millions d'euros





Le 26 Janvier 2016, par

La filière canard et foie gras s'apprête à vivre plusieurs mois très difficiles. En raison d'une grippe particulièrement virulente, l'exportation de ces produits est impossible : l'État vient en aide aux exploitants.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Le ministère de l'Agriculture a annoncé une enveloppe de 130 millions d'euros afin de soutenir les quelques 4 000 éleveurs de canards et leurs couvoirs fournisseurs. La somme doit couvrir l'ensemble des pertes qu'ils subiront durant ces longs mois sans pouvoir vendre aucune marchandise. En ce qui concerne la filière, c'est à dire les transporteurs, les abatteurs et les fabricants d'aliments, ils seront aidés par le biais d'avances de trésorerie ou encore d'exonérations de cotisations sociales, mais les entreprises concernées devront se signaler.

Autre chantier d'importance pour le secteur, la rénovation des installations. Si la profession va devoir mettre au pot, l'État va aider avec un budget de 220 millions d'euros sur cinq ans, qui sera financé à 40% par l'Europe, le reste sera pris en charge par les autorités françaises, les régions, et les professionnels. 

Pour éviter que le problème se reproduise, il faut impérativement moderniser les installations et revoir les comportements sanitaires pour, par exemple, séparer les catégories d'âge des canards et désinfecter les bâtiments. Beaucoup de travail donc pour des éleveurs majoritairement situés dans le sud-ouest. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : agriculture

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook