Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Déficit : l'Allemagne tape sur les doigts de la France





Le 10 Septembre 2014, par

La situation économique en France étant ce qu'elle est, le gouvernement n'a guère d'autres choix que de reporter à 2017 le retour sous la barre des 3% du déficit. Contraste saisissant avec l'Allemagne, dont le budget sera à l'équilibre l'année prochaine… une première depuis 1969.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Et ce budget permet à la Chancelière Angela Merkel de faire la leçon au reste de la classe européenne, et tout particulièrement la France. Les Européens se doivent de respecter les règles qu'ils se sont fixées, fait-elle savoir. Le financement de l'économie « à crédit » n'est plus tenable, assure Merkel, qui martèle son choix d'une discipline stricte « nécessaire ». Il e va du respect envers les générations futures.
 
Si l'Allemagne y est parvenu, alors le reste des pays européens peuvent eux aussi y prétendre. Des déclarations qui ne sont pas tombés dans l'oreille d'un sourd du côté de Paris, alors que le déficit devrait finalement atteindre 4,4% en 2014, alors que la prévision était de 3,8% jusqu'à présent.
 
Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a réitéré que le « sérieux budgétaire reste l'engagement » de la France. Il n'en reste pas moins que la tape de la Chancelière allemande sur les doigts de l'exécutif français fait mauvais genre… Et il n'y a pas grand chose à redire quant au fond des propos d'Angela Merkel, qui avait sans doute son propre agenda politique : le Parlement allemand va voter le budget 2015 ce vendredi.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"




Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens















Rss
Twitter
Facebook