Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Déficit : la France veut revenir sous le seuil des 3% en 2027





Le 25 Juillet 2022, par François Lapierre

Le gouvernement a l'intention de ramener le déficit public à 3% du produit intérieur brut en 2027. C'est du moins la promesse faite à Bruxelles, ce qui constituera un effort sans précédent en vingt ans.


Le défi des dépenses publiques

La promesse pourra-t-elle être tenue ? Dans le programme de stabilité (pstab) fourni par la France à la Commission européenne, le gouvernement prévoit en effet revenir sous le seuil des 3% pour le déficit public d'ici 2027. Cette année, ce déficit devrait tourner autour des 5%, en raison de la politique du « quoi qu'il en coûte » qui a fait déverser l'argent public pour soutenir l'économie durant la crise sanitaire, puis pour faire face aux conséquences de la guerre en Ukraine.

Pour y parvenir, le rythme d'augmentation de la dépense publique en volume devra être, en moyenne, de 0,6% par an sur toute la durée du quinquennat. Une gageure, sachant que la progression des dépenses publiques a atteint 2% par an sur les vingt dernières années… Quant on réduit l'échelle sur les dix dernières années, cette progression n'est cependant plus que de 1,2%. Tout de même, c'est le double de l'objectif annoncé.

Priorité de la majorité

« Le redressement des comptes publics fait partie des priorités de notre majorité », a affirmé Bruno Le Maire devant la presse. « Nous réaffirmons le sérieux budgétaire de la France », a-t-il ajouté à l'adresse de Bruxelles. La stratégie du gouvernement est de réduire les dépenses de l'État, avec une baisse d'en moyenne 0,4% de ces dépenses chaque année. Les collectivités locales seront mises à contribution, avec une réduction des dépenses de 0,5%.

Toutefois, certains secteurs seront épargnés comme l'hôpital et la santé, pour lesquels les dépenses progresseront de 0,6% en moyenne chaque année. Le tout dans un contexte de croissance ralentie par une conjoncture difficile : le gouvernement prévoit ainsi une augmentation du PIB de 1,4% en 2023 (contre 2,5% en 2022), puis de 1,6% en 2024, 1,7% en 2025 et 2026, puis enfin 1,8% en 2027.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook