Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Délais de paiement : Bercy veut frapper fort





Le 23 Novembre 2015, par

Les entreprises qui ne respectent pas les délais de paiement sont prévenues : le ministère de l'Économie n'en veut plus. D'après le baromètre du cabinet Altares, seules 36,5% des sociétés honorent leurs factures en temps et en heure.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Un pourcentage particulièrement bas, quand on sait qu'en Allemagne, les entreprises respectueuses des délais de paiement représentent plus de 73% des sociétés ! Cette exception française, Emmanuel Macron n'en veut plus. Le ministre de l'Économie a égrené plusieurs mesures visant à remettre les choses d'équerre.

Parmi ces dispositions, qui seront intégrées au sein d'un prochain « véhicule législatif », on trouve la multiplication par cinq du plafond de l'amende que peut infliger l'administration à une entreprise fautive. Elle passe de 375 000 euros à 5 millions d'euros. De quoi dissuader plusieurs groupes fautifs… Il est également question de mettre à l'amende plusieurs fois une même entreprise s'étant rendue coupable de plusieurs infractions aux délais de paiement.

Mais il y a pire pour les mauvais payeurs : ils seront connus publiquement de manière systématique, alors que cette publicité (très négative, évidemment) était auparavant facultative. Une mesure à même de remettre dans le droit chemin les plus récalcitrants : il n'y a qu'à voir le coup de colère d'Airbus Helicopters, pris la main dans le cas, et qui n'a pas apprécié de se voir sur la liste publique des entreprises irrespectueuses.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : paiement

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook