Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Des aides supplémentaires pour les populations les plus fragiles





Le 24 Octobre 2020, par La rédaction

Le gouvernement a détaillé de nouvelles mesures pour aider les populations les plus fragiles, premières victimes de la crise économique et sanitaire.


Lutter contre la pauvreté par l'insertion sociale

L'épidémie, ses conséquences sanitaires, économiques et sociales impactent d'abord et avant tout les populations les plus fragiles. Difficulté pour se loger, pour se nourrir, et tout simplement survivre en temps de pandémie. Pour éviter la « bascule » dans la pauvreté, le gouvernement, qui se refuse toujours à augmenter les minima sociaux, mise sur l'insertion sociale. Jean Castex a ainsi annoncé un ensemble de mesures représentant plus de 700 millions d'euros : une enveloppe de 150 millions servira à créer 30.000 nouveaux postes dans le secteur de l'insertion par l'activité économique.

120 millions seront consacrés aux parcours emplois compétences, dont le nombre va doubler. La part de financement de l'État passe de 45 % à 80 %. Les autorités vont développer des plateformes mobilité qui permettront aux chômeurs de louer ou d'acheter plus facilement un véhicule afin de se rendre sur le lieu de travail. L'aide aux plus démunis passe aussi par la prolongation des aides aux impayés de loyers : les critères d'octroi de l'aide Action Logement vont être assouplies. Le gouvernement va par ailleurs libérer 1.500 places d'hébergement et d'accompagnement social pour les femmes sans abri sortant de la maternité avec leur nourrisson.

Les associations en demandent davantage

Il y a quelques semaines, le gouvernement avait dévoilé un premier train de mesures à hauteur de 1,1 milliard d'euros. Les bénéficiaires du RSA et de l'ASS (pour les chômeurs en fin de droit) vont ainsi recevoir une aide de 150 euros, plus 100 euros par enfant à charge. Les étudiants titulaires d'une bourse ainsi que les jeunes de moins de 25 ans pourront toucher un coup de pouce de 150 euros d'ici la fin de l'année.

« L'attention aux plus démunis et aux plus vulnérables est plus que jamais au centre des priorités de mon gouvernement », a expliqué le Premier ministre durant la présentation des nouvelles mesures. Pour les associations de lutte contre la pauvreté, le gouvernement n'en fait pas suffisamment : il lui est reproché une « position idéologique » car il refuse toujours d'augmenter les minima sociaux comme le RSA.



Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute













Rss
Twitter
Facebook