Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Des copies de l’Humira, le médicament le plus vendu au monde, en vente en Europe





Le 21 Octobre 2018, par paul malo

La vente en Europe de copies biologiques de l’Humira, le médicament actuellement le plus vendu au monde, vient de commencer.


18 milliards de revenus par an

L'Humira s'ouvre à la copie biologique
L'Humira s'ouvre à la copie biologique
C’est actuellement le médicament le plus vendu au monde. L’Humira est un produit biologique issu du laboratoire américain AbbVie, utilisé dans une série de huit maladies inflammatoires chroniques (polyarthrite rhumatoïde,  maladie de Crohn, psoriasis…). Ce  médicament générait à lui seul plus de 18 milliards de revenus en 2017, soit une hausse de 14,6 % sur un an.

Mais désormais, le voilà soumis à la concurrence des biosimilaires.  Les fabricants de biosimilaires, qui étaient déjà dans les starting-blocks, ont lancé simultanément leurs produits cette semaine dans plusieurs pays européens. Et la fin de ce monopole pourrait entraîner des économies substantielles pour les systèmes de santé de ces pays.



 

160 millions d'euros d'économies par an

Pour l’instant, le temps que les accords se mettent en place, seuls Amgevita de Amgen et Imraldi de Samsung Bioepis seront effectivement disponibles sur les marchés de l'Union européenne. En France, on peut s’attendre à un économie de 160 millions d’euros par an. Le budget 2017 consacré au seul Humira représentait en effet 400 millions d'euros en 2017.

En effet, le prix de remboursement vient d’être publié au Journal Officiel. Il est de  de 254,18 euros par seringue, soit plus de 6.700 euros par an et par patient. Un montant qui représente une décote de 40 % par rapport au prix de l'Humira jusqu'à ce jour, prix qui a également baissé de 20 %.
 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook