Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Dette souveraine : vers une dégradation de la note de la France ?





Le 2 Juin 2023, par Paolo Garoscio

Face à l'éventualité d'une nouvelle dégradation de sa note par S&P Global, la France s’inquiète. Après une récente dégradation par d'autres agences, notamment Fitch, l'état de santé de l'économie nationale est au centre des préoccupations. Les enjeux de cette évaluation sont majeurs, tant pour la confiance des investisseurs que pour la capacité du pays à relancer son économie.


Dette de la France : un tableau économique préoccupant

L'économie française est confrontée à de sérieux défis. Le niveau d'endettement du pays est en effet élevé, atteignant près de 3 000 milliards d'euros à la fin de 2022, ce qui représente 111,6% du produit intérieur brut (PIB), selon les dernières données de l'Insee. Ce niveau de dette dépasse largement la moyenne des économies classées AA. Or, la France est actuellement notée AA par S&P Global.

En outre, le déficit public est estimé à 4,9% pour 2023, avec une croissance prévue à 1% pour l'année en cours, selon les estimations du gouvernement. Des dépenses considérables sont également prévues pour financer des investissements dans l'armée et la transition écologique, ce qui exacerbe les tensions sur les finances publiques.

Des points positifs à ne pas négliger

  Malgré ce tableau sombre, il existe des raisons d'être optimiste pour la France. Parmi celles-ci, un taux d'emploi élevé, une administration fiscale efficace, une épargne solide et une démographie plus dynamique que celle de certains voisins européens. Ces éléments peuvent rassurer les marchés quant à une possible reprise de la croissance qui reste malgré tout incertaine à court terme, plombée par l’inflation record qui frappe le pays.

Toutefois, l'instabilité politique, notamment l'absence de majorité parlementaire et la difficulté à mener des réformes économiques dans un climat de mécontentement social, a été citée par Fitch comme une raison pour sa récente dégradation. Les commentaires que fera l’agence S&P Global pour justifier sa décision de dégradation, ou non, de la note de la dette souveraine française qui sera dévoilée vendredi 2 juin 2023 auront donc une importance majeure.

 





Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook