Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Donald Trump conseille au Royaume-Uni un divorce « sans accord » avec l’Union européenne





Le 2 Juin 2019, par

Pour Donald Trump, le Royaume-Uni devrait quitter l’Union européenne « sans accord ». Le président américain promet aussi un accord de libre échange rapide entre les deux pays.


En visite de trois jours outre Manche pour les 75 ans du débarquement, Donald Trump a prodigué des conseils au gouvernement britannique qui va changer de Premier ministre dans les prochaines semaines. Pour le président américain, cela ne fait aucun doute : le Royaume-Uni doit quitter l’Union européenne sans aucun accord si le pays n’obtient pas ce qu’il demande de Bruxelles. Par ailleurs, Donald Trump assure qu’à la place des autorités anglaises, il ne paierait pas les « 50 milliards de dollars » que le pays doit pourtant rembourser à l’UE.

Londres s’est engagé dans le budget pluriannuel européen qui court jusqu’en 2020. Le montant du chèque est compris entre 40 et 50 milliards d’euros. Le gouvernement de Theresa May a toujours confirmé sa volonté de régler la somme, ne serait-ce que pour assurer les partenaires européens de son sérieux en matière d’engagements. Donald Trump ne s’est pas contenté de ce conseil, il a également déploré que Nigel Farage, le principal promoteur du Brexit, n’ait pas été davantage impliqué dans les négociations avec Bruxelles.

L’hôte de la Maison Blanche a également indiqué qu’un accord commercial rapide pouvait être signé entre les États-Unis et le Royaume-Uni, dès que le pays aura quitté l’UE. Donald Trump se dit persuadé que les États-Unis peuvent en faire davantage avec le Royaume-Uni qu’avec l’Union européenne. Enfin, il a apporté son soutien à Boris Johnson pour succéder à Theresa May. L’ex-maire de Londres est un des favoris pour devenir Premier ministre.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook