Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Donald Trump veut supprimer 75% de la réglementation pour les entreprises





Le 23 Janvier 2017, par

À croire que Donald Trump est toujours en campagne électorale. Le nouveau président des États-Unis, cette fois bel et bien installé à la Maison Blanche après l'inauguration du 20 janvier, continue de promettre monts et merveilles.


En l'occurrence, il a promis à douze chefs d'entreprises qu'il entendait bien baisser « massivement » les impôts et réduire la réglementation. Donald Trump assure qu'il peut atteindre une réduction de 75% de celle-ci ! Un chiffre impressionnant qui reste encore à adapter au réel. D'autant plus que le 45e président n'a pas l'habitude de détailler ses projets.

Seule certitude : il entend garantir la sécurité des employés et la protection de l'environnement. Un minimum vital donc. Arrivé à ce niveau de déréglementation, le code du travail américain devrait se limiter à plus grand chose ! Mais c'est ce que souhaite le président milliardaire.

« Nous allons baisser les impôts de façon massive, à la fois pour la classe moyenne et pour les entreprises » a-t-il ajouté, n'oubliant pas de servir aussi ceux qui ont pu voter pour lui. Donald Trump souhaite faire « revenir » les emplois sur le sol américain, comme il l'a affirmé à de nombreuses reprises durant la campagne électorale. Là aussi, sans préciser comment il compte s'y prendre, si ce n'est jouer de la carte du protectionnisme.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : donald trump

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook