Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

EDF reporte le démarrage du réacteur nucléaire EPR de Flamanville





Le 20 Novembre 2014, par

Les retards s’accumulent. EDF a annoncé mercredi 19 novembre dernier que le démarrage du réacteur nucléaire EPR de Flamanville aurait lieu en 2017 et non l’an prochain comme cela était prévu.


@Shutter
@Shutter

Un retard supplémentaire qui va coûter cher. Après déjà de nombreux retards, le réacteur nucléaire EPR de Flamanville n’est pas prêt de s’allumer. EDF a annoncé un nouveau retard, qui reporte le démarrage d’ici deux ans, en 2017. La cause de ce nouveau souci ? Les difficultés que semble rencontrer Areva, le fournisseur du réacteur.

 

« Cette révision du planning résulte des difficultés rencontrées par Areva sur les livraisons d’équipements tels que le couvercle et les structures internes de la cuve, la mise en place de la règlementation des équipements sous pression nucléaires (ESPN) pour laquelle Flamaville 3 est tête de série, en particulier sur un lot de montage réalisé par Areva et ses entreprises sous-traitantes », précise le communiqué d’EDF.

 

Concrètement, Areva rencontrerait des difficultés au niveau des générateurs de vapeur qui présentent des défauts de soudure, mais également pour les essais de qualification des soupapes du pressuriseur et les expertises métallurgiques sur les matériaux du couvercle de la cuve. Des problèmes qui s’ajoutent déjà aux précédents, et qui poussent désormais le coût de la facture de cet EPR de Flamanville à 8 milliards d’euros. L’estimation de départ était pourtant de 3,3 milliards d’euros. 



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook