Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ebola provoque la hausse du prix de la fève de cacao





Le 13 Octobre 2014, par

On n'a pas fini de souffrir des dommages collatéraux d'Ebola. Le bilan humain est effroyable et il devrait malheureusement se poursuivre. Mais certaines conséquences, notamment économiques, sont plus inattendues.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Il n'est évidemment aucunement question de comparer ce qui ne peut pas l'être, mais la propagation d'Ebola en Afrique de l'ouest fait en sorte que la Côte d'Ivoire pourrait bien succomber à son tour à la maladie. Il se trouve que le pays est le principal exportateur mondial de… fèves de cacao. Avec Ebola aux portes du pays, le prix de cette matière première est en train de s'envoler.
 
L'inquiétude est réelle chez les industriels et pour l'économie toute entière d'un pays pour lequel la fève de cacao représente un tel poids. La Côte d'Ivoire produit 33% du cacao dans le monde, soit 1,6 million de tonnes par an. La filière mondiale en sera nécessairement touchée d'une manière ou d'une autre.
 
En plus d'une possible catastrophe économique pour le pays en lui-même, les amateurs de vrais chocolats risquent certainement de voir passer l'addition, ce qui est d'ailleurs le cas : la tonne de fèves s'est échangée à 3 400$ avant de se stabiliser aux alentours des 3 100$ — ce prix tourne en moyenne autour de 2 500$. Si l'on rajoute Ebola à l'inflation traditionnelle sur ce type de matière première, l'équation risque bien d'être encore plus complexe qu'à l'habitude.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook