Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Edouard Philippe encourage les Émirats arabes unis à investir en France





Le 10 Février 2018, par

« Choisir la France » : c'est le leitmotiv d'Edouard Philippe, qui appelle les Émirats arabes unis à multiplier les investissements dans l'Hexagone. Le Premier ministre est actuellement en visite dans ce riche pays du Golfe.


Le locataire de Matignon fait le service après-vente du président de la République, qui s'était rendu aux Émirats arabes unis en novembre dernier. Emmanuel Macron avait alors décroché pour un milliard d'euros d'investissements de fonds émirats, destinés notamment aux entreprises innovantes en France. Edouard Philippe repasse une couche alors au premier jour de sa visite qui l'emmène à Abou Dhabi puis à Dubaï. Il rencontrera les principaux dignitaires du pays, notamment le cheikh Mohammed ben Zayed Al Nahyane, l'homme fort des Émirats.

Durant ces entretiens, le Premier ministre a déclaré qu'il avait essayé de « répondre à leurs questions, de leur montrer ce que nous faisons, de leur indiquer pourquoi nous pensions qu'il se passait des choses intéressantes en France et qu'ils pouvaient y prendre leur part ». Il a senti un « intérêt soutenu » de ses hôtes pour ce qui se passait en France, aux « perspectives qui s'offraient » dans le pays. Un discours programmé ce dimanche 11 février à Dubaï va lui permettre d'enfoncer ce clou. 

Les investisseurs Emiratis s'intéressent tout particulièrement aux projets de coopération dans des domaines de pointe comme la recherche médicale ou encore l'intelligence artificielle, un secteur sur lequel la France veut se positionner en tête de pont européenne. Edouard Philippe y voit un signe positif : « Cela veut dire que la France intéresse, que la France est regardée comme un endroit où l'on peut investir à la fois sûrement et avec profit. Je pense que c'est plutôt une bonne nouvelle pour notre pays c'est ça que je suis venu expliquer et dire ici ».


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook