Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Emmanuel Macron défend la réforme sur le code du travail





Le 28 Février 2016, par

Emmanuel Macron assure le service après-vente du projet de loi sur la réforme du code du travail porté par sa collègue, Myriam El Khomri, ministre du Travail.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Dans une interview au Journal du Dimanche, le ministre de l’Économie défend les principaux points de cette réforme, notamment les plus litigieux… qui portent sa marque. Le plafonnement des dommages et intérêts devant les prud’hommes, ainsi que la révision de la définition du licenciement économique, sont deux mesures qu’Emmanuel Macron avait à cœur d’imposer dans le texte.

Au grand dam des syndicats de salariés, d’une bonne partie de la gauche, et même de la majorité socialiste au parlement. Le projet de loi est jugé par beaucoup comme déséquilibré et faisant la part trop belle à la flexibilité, au détriment de la sécurité des salariés. Le Medef a, au contraire, applaudi un texte dont plusieurs dispositifs sont clairement inspirés de revendications des patrons.

Le ministre de l’Économie estime que ce texte « parle au pays d’aujourd’hui ». Le code du travail ne répond pas à la flexibilité nécessaire dans les PME, où les patrons rechignent à embaucher en CDI. Par ailleurs, il assure que le gouvernement chercher le débat et la discussion, et qu’il n’a pas l’intention de passer en force avec le 49.3. Du moins, pas pour le moment…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook