Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Emmanuel Macron donne le feu vert aux éoliennes en mer





Le 20 Juin 2018, par

Les premiers projets de parcs éoliens en mer vont pouvoir aller de l'avant, a annoncé Emmanuel Macron ce mercredi à la faveur d'un déplacement en Bretagne. Des projets qui ont failli ne pas voir le jour.


Six parcs d'éoliennes en mer vont pousser en France, a confirmé le chef de l'État alors qu'il était en déplacement à Plévenon, dans les Côtes-d'Armor, en compagnie de son ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot. Un ouf de soulagement pour toute la filière, même si l'État a réduit la voilure. En effet, les pouvoirs publics auraient dû investir 40 milliards d'euros sur 20 ans pour ces projets : beaucoup trop en cette période de vache maigre pour les comptes publics.

C'est pourquoi l'État a renégocié les financements publics... avec à la clé l'annulation pure et simple des projets si les négociations aboutissaient à un échec. Une perspective sombre pour les acteurs locaux, élus comme industriels. Parmi les sujets sensibles, les tarifs au mégawattheure : à l'origine, ils étaient compris entre 180 et 230 euros ; l'État a réduit ce tarif à environ 150 euros du MWh, un seuil plus proche du coût de l'éolien en Europe (il tourne autour de 100 euros du MWh).

En bout de course, les pouvoirs publics sont parvenus à réduire la subvention publique de 40%, et un ajustement des tarifs de l'ordre de 30%. De quoi permettre à ces six projets de prendre la mer et commencer à produire de l'électricité. Ce sont 400 éoliennes qui produiront jusqu'à 2 916 mégawatts. L'entrée en service est prévu à partir de 2021.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook