Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

En Inde, les Rafale ont du mal à décoller





Le 25 Janvier 2016, par

Alors qu'on ne donnait pas cher du contrat des 36 Rafale que la délégation française, menée par François Hollande, devait signer avec l'Inde durant sa visite officielle, voilà que New Delhi donne l'impression de tergiverser.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Entamées depuis janvier 2012, les discussions entre Paris et Neh Delhi pour l'équipement militaire indien n'ont cessé d'évoluer. Désormais, il est acquis que le pays veut acquérir 36 Rafale pour un montant qui tourne autour des 5 milliards d'euros. Un joli contrat pour le consortium Dassault, Thales et Safran, mais l'affaire est loin d'être dans le sac.

Le président de la République espérait arracher le contrat durant sa visite officielle dans le pays, mais les choses ne se sont pas déroulées comme la délégation française l'attendait. Ce lundi 25 janvier, on apprend en effet que les deux pays ont signé un « accord intergouvernemental », qui rapproche les avions de combat des bases indiennes… mais sans encore en fixer le prix.

« Seuls les aspects financiers restent à discuter », explique le Premier ministre indien Narendra Modi, qui annonce, optimiste, que « ce sera terminé rapidement ». La présidence de la République a enchéri, évoquant une finalisation « dans quelques jours ». Enfin, Dassault préfère lui évoquer une fenêtre, sans doute plus réaliste, de « quatre semaines ». Bref, c'est encore le flou le plus total sur cette transaction.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : rafale

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook