Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Énergie : le gouvernement annonce des mesures pour limiter la hausse des prix





Le 1 Octobre 2021, par Paolo Garoscio

Les tarifs réglementés du gaz pratiqués par Engie, et sur lesquels sont calqués la majorité des contrats du marché libre, sont en hausse constante depuis plusieurs mois. Dernière augmentation en date : 12,6 % TTC en moyenne, au 1er octobre 2021. Face à l’impact de ces hausses sur les ménages, le gouvernement a décidé d’agir.


Un « bouclier tarifaire » dès le mois d’octobre 2021

Pixabay/ds_30
Pixabay/ds_30
Invité sur le plateau du 20H de TF1 le 30 septembre 2021, Jean Castex, Premier ministre, a annoncé les décisions prises par l’exécutif pour limiter la hausse des prix de l’énergie. Un « bouclier tarifaire », comme l’a appelé le Premier ministre, entrera en vigueur dès le mois d’octobre 2021 jusqu’au printemps 2022. L’exécutif estime qu’aux alentours du mois d’avril 2022, les prix de l’énergie, et particulièrement du gaz, devraient retomber.

Ce « bouclier tarifaire » ne concerne toutefois que les prix de l’électricité et du gaz : aucune annonce n’a été faite concernant les prix du carburant, dont l’augmentation est également continue depuis l’été 2021 à la suite de la hausse des prix du brut en Bourse. Ces derniers, la semaine du 27 septembre 2021, ont atteint des records et des prix au plus haut depuis plusieurs années, bien avant la crise de la Covid-19.

Les tarifs du gaz seront gelés, la hausse de l’électricité limitée

Le « bouclier tarifaire » ne reviendra en outre pas sur l’augmentation du prix du gaz d’octobre 2021, qui entre en vigueur ce 1er octobre. Mais il gèle les prix à partir de là : aucune augmentation des tarifs réglementés d’Engie ne sera possible jusqu’à la levée de la mesure, donc au printemps 2022.

Inversement, l’augmentation du prix de l’électricité, que Barbara Pompili, ministre de la Transition énergétique, a annoncé le 30 septembre 2021 au matin sur Cnews être de 12% en février 2022, sera limitée. Jean Castex a déclaré le soir-même que cette hausse ne sera finalement que de 4%.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook