Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Engie propose une chaudière neuve pour 1 euro





Le 22 Janvier 2019, par La Rédaction

Changer de chaudière, ce n’est pas forcément facile quand le budget est contraint. Il est parfois ardu de financer une nouvelle chaudière dont la facture finale représente plusieurs milliers d’euros.


Alors que la question du pouvoir d’achat est au cœur des débats suite au mouvement des « gilets jaunes », Engie annonce une nouvelle offre qui permet de remplacer une chaudière vétuste pour 1 euro. C’est Isabelle Kocher, la directrice générale de l’ex-GDF Suez, qui a détaillé ce dispositif au micro de Franceinfo. Le groupe énergétique s’engage à proposer une chaudière neuve, pose comprise, pour ce prix symbolique. Un équipement basse consommation (30% de moins que les chaudières à gaz actuelles). Les économies sont de l’ordre de 25 à 30 euros par mois pour un ménage de quatre personnes sur la durée de vie de la chaudière.

Pour en profiter, il faut justifier de ressources « très modestes ». Le barème est fonction du nombre de personnes par foyer et de la région ; en tout, 4 millions de Français sont susceptibles de bénéficier de cette mesure. Les ménages disposant de ressources « modestes » pourront tout de même faire installer une chaudière neuve pour 299 euros. Le coup de pouce chauffage de l’État ainsi que les différentes mesures et aides permettent à Engie de faire baisser le prix de l’installation. Mieux encore, le groupe prend aussi à sa charge les démarches administratives et l’avance de trésorerie.

« Les aides on n'y comprend rien. On s'occupe de tout. Nous allons vérifier auprès des services de l'État pour savoir à quoi le client à droit. Nous vérifions les conditions d'éligibilité, de ressources et faisons l'avance des fonds », explique la dirigeante. Un poids en moins alors que l’administration ressemble parfois à une jungle pour ces clients. 



Tags : Engie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook