Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Entre smartphones dernier cri et digital detox, Nokia est de retour





Le 7 Septembre 2019, par Paul Malo


Une légende de la téléphonie mobile poursuit son retour. À Berlin, Nokia a présenté de nouveaux terminaux, mais aussi remonté le temps.


Des smartrphones milieu de gamme à prix sage

À l’occasion de l’IFA à Berlin, HMD Global, la maison mère des téléphones Nokia d’aujourd’hui, a annoncé le Nokia 7.2 et le Nokia 6.2. Le Nokia 7.2 (349,90 €) est un smartphone élégant avec un puissant triple appareil photo de 48 MP et des optiques signées Zeiss. Le Nokia 6.2 (269,90 €) associe un écran PureDisplay à un triple capteur photo soutenu par une IA, à un prix accessible.  

Mais à côté de cela, la marque joue aussi sur la nostalgie et sur le « digital detox », l’envie de se couper du parasite des réseaux sociaux. Elle a complété aussi son portefeuille de feature phones avec le Nokia 800 Tough et le Nokia 2720 Flip. Un véritable coup de boost sur son milieu de gamme, pour proposer des terminaux à prix accessible à tous.



 

Un téléphone à moins de 30 euros

Le Nokia 800 Tough (129,90 €) est le premier téléphone ultra résistant de Nokia, tout en embarquant l’Assistant Google, WhatsApp, ou encore la 4G. Le Nokia 2720 Flip (99,90 €), compact et tactile, est quant à lui taillé pour les adeptes des digital detox. Quant au Nokia 110, c’est le téléphone idéal pour joindre et être joignable, comme jadis, à un prix inimaginable en ces temps de smartphones à 1000 euros : à partir de 29,90 € !



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?










Rss
Twitter
Facebook