Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Etihad veut faire d’Alitalia et Air Berlin une grande compagnie européenne





Le 24 Mars 2014, par

La compagnie aérienne Etihad Airways serait en discussions avec Air Berlin, compagnie allemande, pour augmenter sa participation. Une augmentation de capital qui serait le prélude à un nouveau changement de taille dans le secteur de l’aviation civile européenne, Etihad voulant par la suite rapprocher Air Berlin et la compagnie italienne Alitalia.


cc/flickr/ Kentaro IEMOTO@Tokyo
cc/flickr/ Kentaro IEMOTO@Tokyo
Le dossier n’est qu’au stade de projet mais s’il arrivait à terme ce serait la naissance d’un grand groupe selon les indiscrétions du magazine allemand WirtschaftsWoche qui cite des sources proches du dossier. Et si personne n’a confirmé ce projet, la porte-parole d’Air Berlin avait déjà indiqué l’existence de « négociations avancées en vue de changements importants », sans plus de précisions.

Mais que va-t-il se passer ? Ce que l’on sait est que Etihad est depuis des mois désormais en discussion avec Alitalia pour entrer dans le capital de la compagnie aérienne italienne (détenue à 7% par Air France par ailleurs) qui traverse une grosse crise et a du mal à s’en sortir. La faillite est aux portes et la compagnie fait tout pour trouver de nouveaux fonds. Etihad pourrait donc négocier une entrée au capital allant jusqu’à 40%.

D’un autre côté, Etihad détient 30% du capital d’Air Berlin et, selon les sources citées par le magazine allemand, la compagnie saoudienne serait en discussions pour augmenter sa participation jusqu’à 49,9% (afin de ne pas devenir actionnaire majoritaire ce qui entraînerait la perte, pour Air Berlin, de sa nationalité et de ses droits internationaux).

De là à penser qu’une fois ces deux augmentations de capital réussies, Etihad veuille rapprocher Air Berlin et Alitalia soit d’un point de vue uniquement commercial, soit d’un point de vue du capital, il n’y a qu’un pas.

Cela donnerait naissance à un véritable géant de l’aviation civile en Europe. Mais des freins pourraient entraver le projet, comme par exemple le gouvernement italien.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook