Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Euro Disney : un plan de recapitalisation pour se relancer





Le 13 Janvier 2015, par

Le parc Euro Disney devrait bénéficier dès aujourd'hui d'un gros coup de pouce de sa maison mère, The Walt Disney Company. Il s'agit de dégonfler la dette de l'entreprise française, tout en remplumant la trésorerie d'une société toujours mal en point.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Ce plan de recapitalisation va réduire la dette du parc Euro Disney, qui va passer de 1,75 milliard d'euros à 998 millions, soit six fois les fonds propres de l'entreprise, contre quinze fois auparavant. La trésorerie va gagner un peu d'air en se hissant à 250 millions. 

Dans le détail, The Walt Disney Company va procéder à une augmentation de capital de 400 millions, et convertir en actions 600 millions de dettes. Euro Disney va également bénéficier d'un report de remboursement de plusieurs emprunts jusqu'en 2024. Le plan doit être approuvé ce mardi 13 janvier lors d'une réunion des actionnaires d'Euro Disney — la maison-mère en détient 39,8%.

Le parc Euro Disney a beau être le plus important d'Europe, le nombre de visiteurs ne cesse de reculer : en 2012, ils étaient 16 millions à se presser autour des attractions proposées; ils n'ont plus été que 14,2 millions en 2014. Et ce malgré la mise en place de nouveautés comme le manège Ratatouille, qui a nécessité un investissement de 200 millions d'euros.

Pour continuer d'attirer les visiteurs, le parc doit multiplier les nouvelles attractions, ce qui s'accompagne évidemment d'investissements massifs. Retrouver un peu d'air était devenu indispensable.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement
















Rss
Twitter
Facebook