Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Euro/dollar : la Banque de France invoque un assouplissement





Le 14 Avril 2014, par

L’euro est-il trop fort ? Pour la Banque de France, la réponse est simple : oui, la monnaie unique est trop forte par-rapport aux autres monnaies, en particulier le dollar contre lequel elle ne cesse de se valoriser.


Aux yeux de Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France, le niveau de l’euro est « anormalement fort ». Il s’agit là d’un risque sérieux pour la reprise économique en Europe et en France, et qui représente une situation préjudiciable pour l’économie hexagonale qui souffre de son problème de compétitivité, alors que l’Italie et l’Espagne ont « fait les ajustements de leurs coûts de production », invoque t-il. Si la France ne doit pas attendre le rééquilibrage du taux de change euro/dollar pour régler son problème de compétitivité, ce dernier faciliterait la vie des exportateurs.

 

L’euro s’échange actuellement aux environs de 1,39$ pour 1 euro. Un niveau qui ne reflète pas l’activité des deux zones économiques alors que le dynamisme est clairement du côté des États-Unis. Cependant, il est plus facile d’invoquer une baisse du taux de change que de la réaliser en pratique, convient le gouverneur. Malgré des taux européens moins élevés que leurs équivalents américains, rien n’y fait, l’euro reste largement surévalué par-rapport au dollar. 

 

Une situation qui ne pourra évoluer que si la BCE prend les choses en main, y compris en utilisant des méthodes non conventionnelles d’assouplissement de la monnaie. Mario Draghi, le patron de la Banque centrale européenne, ne s’est d’ailleurs pas montré hostile à ce type de mesures qui permettraient de plus d’éloigner le risque de déflation.



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : dollar, euro, europe

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook