Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

EuropaCorp, la société de Luc Besson, a un nouveau propriétaire





Le 1 Mars 2020, par François Lapierre

EuropaCorp, en redressement judiciaire depuis mai 2019, s'est trouvé un nouveau propriétaire. Le fonds américain Vine Alternative Investments s'offre la majorité du capital du studio de Luc Besson.


Un propriétaire américain

En très grande difficulté depuis des années, l'entreprise créée par Luc Besson en 1999 s'est trouvée un chevalier blanc. Vine Alternative Investments acquiert 60,15% du capital d'EuropaCorp, le fonds Falcon 6,29%. Dans un communiqué, Vine explique que « le projet de plan de sauvegarde prévoit notamment la conversion en capital de l'intégralité des créances de fonds gérés ou conseillés au plus haut niveau par Vine et Falcon ». On retrouve au capital la holding de Luc Besson à hauteur de 10,6% (contre 38% auparavant), et le fonds chinois Fundamental avec 9,36% de l'entreprise. Avant cette opération, il en possédait 28%. C'est un nouveau départ pour EuropaCorp, qui s'est placé en sauvegarde judiciaire en mai dernier, avant de bénéficier d'une prolongation jusqu'en mai 2020.

Pour tenter de sortir la tête de l'eau, EuropaCorp a cédé bon nombre d'actifs, à commencer par ses multiplex à Tremblay-en-France et à Marseille, tous deux vendus au groupe Pathé. Le studio s'est également séparé de son activité de production pour la télévision, et procédé à des licenciements : 22 postes supprimés sur des effectifs de 79 personnes en France. EuropaCorp conservait un catalogue de films fourni ainsi que sa capacité à produire des films.

Production de films en français et en anglais

Vine va injecter 100 millions de dollars dans l'entreprise, ce qui lui permettra de produire et distribuer deux films de langue anglaise et un film de langue française chaque année. La production et la coproduction de séries en langue anglaise sont également prévues. Luc Besson continuera de réaliser des films pour le compte d'EuropaCorp, en espérant un succès qui permettrait à l'entreprise de revenir dans le vert.

Car les quatre derniers exercices du studio ont été calamiteux : entre mars 2018 et mars 2019, EuropaCorp a perdu près de 110 millions d'euros. Des pertes qui s'ajoutent à celle des trois précédents exercices (82 millions entre mars 2017 et mars 2018). Par ailleurs, Luc Besson sera directeur artistique du nouvel EuropaCorp pendant cinq ans, avec un renouvellement possible de deux années supplémentaires.



Tags : EuropaCorp

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook