Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Facebook veut lancer sa propre régie publicitaire mobile





Le 22 Avril 2014, par

Tous les analystes s'accordent pour dire que l’adoption massive des téléphones mobiles, et surtout les smartphones, dans les pays occidentaux et les pays en développement font du marché de la publicité mobile le futur de la publicité sur Internet. Google l’avait déjà compris mais Facebook avait pris un peu de retard. Un retard que le réseau social compte bien rattraper en avril 2014.


cc/flickr/marcopako
cc/flickr/marcopako
Pour l’instant Facebook n’avait pas encore de régie publicitaire mobile. Une lacune qui entraînait que le groupe ne pouvait vendre de la publicité que sur son site. Et si cela n’a pas empêché le groupe dirigé et fondé par Mark Zuckerberg de devenir un incontournable de la publicité sur Internet, y compris dans le mobile, il est temps pour lui de passer à la vitesse supérieure.

Facebook ne cesse en effet de croître et est passé de 5,4% de parts de marché en 2012 à 17,5% en 2013. Les premières projections estiment qu’en 2014 le réseau social pourrait peser plus de 20% du total.

En somme, bien que Google reste largement en tête avec 49,3% des parts de marché en 2013, le géant de Mountain View commence à perdre de l’avance. Un ralentissement de sa domination qui pourrait s’accélérer avec le nouveau projet de Zuckerberg.

Selon le site Re/Code, le réseau social le plus important de la planète serait en effet en train de créer sa propre régie mobile. Le lancement pourrait même se faire dès le mois d’avril 2014, à la conférence des développeurs F8 prévue le 30 avril à San Francisco.

Ainsi faisant, le groupe se placera en position de vendre des espaces publicitaires ailleurs que sur son propre site. De quoi faire augmenter les revenus de la pub mobile qui sont fondamentaux pour la survie de l’entreprise. En 2013, plus de la moitié des revenus de Facebook du quatrième trimestre étaient issus de la publicité sur mobile.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook