Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

FedEx - Amazon, la guerre est déclarée





Le 8 Août 2019, par Paul Malo

Aux Etats-Unis, FedEx va cesser d'effectuer toute livraison terrestre pour le compte d'Amazon.


Plus concurrents que partenaires

Rien ne va plus entre les deux géants, Amazon et Fedex. Le géant de la livraison FedEx a annoncé mercredi 7 août mettre un terme au contrat le liant au géant du e-commerce, pour les livraisons terrestres aux Etats-Unis. C’était déjà le cas pour les livraisons par avion. La raison en est simple : désormais, plus que de pouvoir être clientes l’une de l’autre, les deux marques sont surtout devenues plus concurrentes.

En effet, alors que le géant du commerce en ligne ne représente que 1,3% du chiffre d’affaires de FedEx, Amazon construit son propre réseau de distribution. Avec à terme la volonté de se passer tant de FedEx que d’UPS ou d’US Postal. En juin dernier, Amazon avait déjà annoncé louer 15 Boeing supplémentaires pour compenser la décision de Fedex. Sa flotte comprend à l’heure actuelle cinquante d'appareils et devrait passer à 70 d'ici à 2021.


 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook