Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fini les plans d'aide pour la Grèce





Le 20 Août 2018, par

La Grèce en a terminé avec les plans d'aide et le pays peut maintenant aller se financer seul sur les marchés financiers. De quoi entrevoir la sortie du tunnel dans lequel la crise avait plongé Athènes.


Demain mardi 21 août, Alexis Tspiras le Premier ministre grec s'adressera au pays, manière de souligner l'importance du premier jour de la sortie du programme international qui a tenu la Grèce à bout de bras depuis 2010. Les créanciers d'Athènes, à savoir le FMI, la Banque centrale européenne et l'Union européenne, ont versé un total de 289 milliards d'euros sous forme de prêts en trois programmes : 2010, 2012 et 2015. La Grèce a vécu sous perfusion durant toutes ses années, durant lesquelles les Grecs ont dû consentir d'importants sacrifices sur les dépenses sociales, les retraites, leurs salaires.

Des réformes structurelles en profondeur qui ont fait fondre le PIB du pays d'un quart en huit ans, et amené le chômage au-delà des 27%. Mais elles ont finalement permis à la Grèce de repartir d'un meilleur pied, avec une économie qui connait de nouveau la croissance (+1,4% en 2017), un excédent budgétaire primaire (hors dette), et une baisse du chômage… Le taux de chômage est repassé sous les 20%. La Grèce devrait bénéficier d'une couverture de ses besoins de financement jusqu'à la fin 2022. De quoi voir venir. De plus, ces même besoins resteront cantonnés sous les 20% du PIB, une recommandation de l'Union européenne.

Néanmoins, la dette pèse 180% du PIB, ce qui demeure « insoutenable » à terme selon le FMI. Et puis le pays est loin d'être sorti de l'ornière, puisqu'il lui faut poursuivre les réformes : de nouvelles salves sont d'ailleurs attendues en 2019 et 2020… Le gouvernement a toutefois promis des politiques de « soutien social et d'allégement » pour les plus démunis.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Grèce

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook