Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fiscalité : plus importante en France qu'ailleurs en Europe





Le 9 Décembre 2017, par

Comment la France finance-t-elle son modèle social ? En faisant appel à l'impôt et aux cotisations sociales : 47,6% du PIB français est constitué de ces recettes fiscales. Le taux le plus élevée en Europe.


Les prélèvements obligatoires font figurer la France dans le sommet du classement Eurostat du ratio entre les recettes fiscales et le PIB pour 2016. Le dernier rapport de l'organisme place l'Hexagone en haut du podium avec 47,6%, suivi par le Danemark (47,3%) et la Belgique (48,8%). En 2015, la France était dépassée d'une courte tête par son voisin belge. La moyenne dans la zone euro s'établit à 41,3%, certains pays faisant beaucoup moins que le trio de tête : l'Irlande, la Roumanie et la Bulgarie se contentent de respectivement 23,8%, 26% et 29%.

La France est donc, en quelque sorte, la « championne d'Europe » des prélèvements obligatoires, ce qui n'est pas un titre des plus flatteurs. Il est vrai aussi que le modèle social coûte cher. Selon Eurostat, le ratio recettes fiscales par rapport au PIB est resté stable pour la France entre 2015 et 2016, en revanche la plupart des pays européens ont observé une augmentation (ce n'est pas le cas en Roumanie et en Bulgarie). La structure des prélèvements est également bien différente entre la France et les pays scandinaves.

Les cotisations sociales mettent représentent 18,8% du PIB en France, alors que la moyenne de la zone euro est de 15,3%. En Suède et au Danemark, les cotisations sociales ne comptent que pour 3,3% et 1% du PIB… Ces deux pays financent leur modèle social avec l'impôt sur le revenu, qui représente respectivement 15,7% et 26%. En France, l'impôt sur le revenu ne pèse que 8,7% du produit intérieur brut. La taxation française sur la production et les importations est une des plus élevées en Europe : 16,1%. Seule la Grèce fait plus avec 17,3%.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : fiscalité

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook