Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fnac Darty : un manque à gagner de 400 millions d'euros pendant la crise sanitaire





Le 19 Juin 2020, par La rédaction

Les coûts liés à la crise du coronavirus continuent à s'empiler pour les entreprises françaises. Le groupe Fnac Darty a estimé le manque à gagner dû au coronavirus à 400 millions d'euros.


Des ventes en recul

Dès le 15 mars, la plupart des magasins du groupe de distribution de produits culturels, électroniques et électroménagers ont dû fermer pour enrayer la propagation de la Covid-19. Depuis le déconfinement, les choses commencent à rentrer dans l'ordre, malgré les règles sanitaires indispensables pour éviter une deuxième vague. Sur les cinq premiers mois de l'année, Fnac Darty a enregistré des ventes à hauteur de 2,211 milliards d'euros, soit 14,4% de moins par rapport à la même période l'année passée. Durant le premier semestre 2019, l'entreprise avait engrangé un chiffre d'affaires de 3,28 milliards d'euros, en progression de 2,7% d'une année sur l'autre.

Le résultat opérationnel courant (ROC) de l'entreprise devrait donc être en territoire négatif. Le repli sera de 100 à 120 millions d'euros par rapport aux six premiers mois de 2019, prévoit le groupe. À l'époque, Fnac Darty avait engrangé un ROC de 46 millions d'euros hors activités aux Pays-Bas et hors Nature & Découvertes (l'enseigne avait été acquise l'an dernier). Il faut s'attendre à une perte d'exploitation qui devrait s'établir entre 54 et 74 millions d'euros.

Le commerce en ligne en forte progression

Fnac Darty se félicite toutefois dans son communiqué de la « solide résistance » du chiffre d'affaires, grâce à « une excellente performance de ses plateformes numériques ». Pendant le confinement, les Français ont continué à consommer, mais en ligne : ce sont les boutiques sur Internet qui en ont profité. Il y a eu Amazon bien sûr, mais les champions français n'ont manifestement pas démérité.

Le déconfinement a été l'occasion pour le groupe de renouer avec la croissance. Le groupe relève une progression de ses revenus de 10% à magasins constants du 11 au 31 mai. Les ventes en ligne se sont maintenues à un bon niveau, avec une croissance « à près de 110% ». Pour la fin de l'année, le groupe note le caractère « toujours incertain » de la situation sanitaire.



Tags : distribution

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook