Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Frais bancaires : en baisse pour la première fois en trois ans





Le 25 Mars 2019, par

Les banques ont fait un effort : leurs frais sont en effet en baisse en 2019. Un recul modeste (1%), mais qui marque une rupture : ces frais n’avaient fait qu’augmenter ces dernières années ces trois dernières années.


La moyenne des frais bancaires, qui comprennent entre autres le coût de la carte bancaire, les frais de tenue de compte ou encore les dépassements de découvert, se situe cette année à 215,50 euros. L’an dernier, ces frais s’établissaient à 217,30 euros. Le comparateur Panorabanques a réalisé le calcul, dévoilé aujourd’hui par RTL et Le Parisien. Pour la première fois en trois ans, les frais bancaires baissent, de 1% d’une année sur l’autre. Cette baisse est le résultat de deux facteurs principaux ; le premier, c’est la pression du gouvernement qui a demandé un gel des tarifs pour cette année ainsi que le plafonnement des frais d’incidents bancaires.

Mais surtout, les banques sont sous le coup de la concurrence. En particulier des néobanques et des banques en ligne, qui tirent les prix vers le bas. Les banques traditionnelles doivent donc riposter, en proposant la gratuité sur certains services. Les établissements sont d’autant plus enclins à faire des efforts qu’il est plus facile pour les clients de passer d’une banque à une autre ; dans ces conditions, mieux vaut faire en sorte de les garder et de les attirer avec des offres intéressantes.

Ce sont les carte bancaires qui coûtent très cher dans le bouquet de frais bancaires : en moyenne, la gestion des cartes est facturée 61 euros par an. Les frais de découvert non autorisé aussi sont élevés, à 72,50 euros, relève Panorabanques. Quant aux frais de tenue de compte, ils s’établissent à 17 euros en moyenne ; ces derniers, introduits en 2010, n’avaient cessé d’augmenter depuis, mais 2019 marque la fin de cette augmentation.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : banques

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook