Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Française des Jeux : l'État empoche les gains oubliés par les joueurs





Le 19 Avril 2021, par La rédaction

À la fin, c'est toujours l'État qui gagne ! Les pouvoirs publics ont encaissé plus de 70 millions d'euros sur les gains non réclamés en 2020 par les joueurs de la Française des Jeux.


Plus de 70 millions d'euros

C'est le jackpot pour les caisses de l'État. La Française des Jeux (FdJ) a en effet versé 70,5 millions d'euros provenant des lots non réclamés par les joueurs en 2020. Les pouvoirs publics devaient jusqu'à présent se contenter des lots des jeux de grattage, mais la loi Pacte de 2019 a élargi l'assiette : les montants du Loto et des paris à cote qui n'étaient pas réclamés restaient la propriété de la Française des Jeux, mais ce n'est plus le cas désormais.

Ce changement n'inclut toutefois pas ce qu'on appelle les gains de premier rang, autrement dit les montants les plus importants des joueurs ayant gagné au Loto mais qui n'ont pas réclamé leur argent. Par ailleurs, comme le rappelle L'Express, la FdJ a allongé la durée de la période durant laquelle on peut demander de toucher les gains : pour le Loto et le Loto Foot, le délai est désormais de 90 jours (30 jours de plus qu'auparavant), et pour les paris à cote il s'établit à 120 jours (60 jours supplémentaires).

Activité soutenue pour la FdJ

Ces dispositions prises en raison de la pandémie vont se poursuivre tant que la crise sanitaire n'est pas terminée. L'État aurait d'ailleurs pu s'attendre à encaisser davantage de ces gains non réclamés, mais le volume des mises a été moindre à cause de la fermeture des bars. Malgré tout, difficile de se plaindre, ce d'autant que l'activité a été soutenue l'an dernier grâce à des points de vente très actifs.

Et le premier trimestre 2021 confirme la bonne santé de la FdJ avec des mises en hausse de 12% (4,6 milliards d'euros) malgré des bars toujours fermés. Ces gains vont permettre de compenser la baisse des dividendes : depuis la privatisation de la FdJ, l'État ne possède plus que 21,9% du capital de l'entreprise. Il récupérera donc un dividende de 37 millions sur les résultats de 2020 (214 millions). 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook