Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Free Mobile pourrait se lancer en Italie





Le 4 Juillet 2016, par

Free Mobile a de l'ambition en dehors des frontières françaises. Et notamment en Italie, où Xavier Niel a investi de ses deniers personnels dans Telecom Italia. Mais cette fois, c'est son entreprise, Iliad — maison-mère de Free — qui partirait à l'assaut.


D'après Bloomberg, Iliad serait sur les rangs pour acquérir des antennes et des fréquences auprès de deux acteurs locaux, Vimpelcom et Hutchison. Une fois ces actifs en poche, Free Mobile pourrait lancer une version italienne de ses offres à bas coût.

En Italie comme en France, l'heure est à la concentration dans le secteur de la téléphonie. Vimpelcom et Hutchison ont l'intention de marier leurs opérateurs respectifs, Wind et Three, en une entité unique qui regrouperait 31 millions de clients. Mais pour que le mariage reçoive l'aval des autorités de Bruxelles, il faut montrer patte blanche. En proposant à un acteur étranger, ici Iliad, de reprendre une partie des actifs des deux opérateurs, Vimpelcom et Hutchison espèrent obtenir le feu vert du régulateur européen.

Swisscom était aussi sur les rangs pour récupérer antennes et fréquences, mais ce serait finalement Free qui le grand gagnant de ce « Yalta italien des télécoms ». Avec de bonnes chances d'être accepté par la Commission, qui voit d'un bon œil les pratiques tarifaires du trublion de la téléphonie française.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : free mobile

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook