Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

G20 : l’Italie et la France ont les pires prévisions de croissance pour 2014





Le 20 Février 2014, par

En Australie, ce week-end du 22 février 2014, les ministres des finances des 20 pays membres du G20 se réunissent pour faire le point sur la croissance à venir. Si la situation semble bonne pour la plupart des pays, la France et l’Italie se partagent la « palme » de la pire croissance en 2014.


cc/flickr/Mark W Weston
cc/flickr/Mark W Weston
Les pays du G20 semblent avoir laissé la crise de 2008 derrière eux. Six ans après, la moyenne de la croissance estimée par le FMI est de 3,8%. Une croissance qui fait pâlir les prévisions pour l’Italie et la France qui, respectivement, devraient voir leur croissance s’établir à 0,6% et 0,9%. Et même si la moyenne de 3,8% comprend les croissances estimées pour les pays émergents, bien au-dessus de celles pays déjà industrialisés, il s’agit des pires prévisions de croissance des 20 pays.

Il est donc sûr qu’à Sydney, où se tient la prochaine réunion du G20 puisque l’Australie est actuellement présidente, il sera question de comprendre pourquoi ces deux pays, qui font pourtant partie des 6 pays fondateurs de l’Union Européenne via la création de la CECA en 1952, ont une croissance si basse. Et surtout il sera question de ce qui va être mis en œuvre par les gouvernements pour résoudre le problème.

Si la France peut arriver à la réunion avec le Pacte de Responsabilité en projet, ce n’est pas le cas de l’Italie dont la crise politique a entraîné un changement de premier ministre et donc de gouvernement. Gouvernement qui, par ailleurs, n’a pas encore été formé par Matteo Renzi, nouveau leader politique du pays.

Mais le FMI a déjà donné ses préconisations pour tous les pays du G20 : l’adoption de règles et réglementations « plus favorables au marché de l’emploi ».


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook