Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Gare à la hausse des prix sur les produits alimentaires





Le 31 Janvier 2019, par Olivier Sancerre

Mauvaise nouvelle pour les consommateurs : les prix de certains produits alimentaires vont augmenter à compter du 1er février. C’est la conséquence très concrète de la mise en œuvre de la loi alimentation.


À partir de ce vendredi 1er février, il va revenir un peu plus cher de faire les courses. Les prix de plusieurs produits de grande consommation vont en effet augmenter en raison de la mise en place de la loi alimentation, qui interdit aux enseignes de la grande distribution de vendre à prix coûtant ; le seuil de revente à perte est en effet relevé de 10% pour préserver les marges des producteurs. Il s’agit en bout de course de mieux rémunérer les agriculteurs et les éleveurs.

Les enseignes se préparent à la hausse, qui va concerner un millier de produit environ chez Carrefour et Leclerc. L’augmentation moyenne sera de 35 centimes chez le premier, de 3% pour le second. Si l’objectif initial est louable, l’effet psychologique sur les consommateurs risque d’entraîner une grogne particulièrement dommageable alors que la question du pouvoir d’achat est au cœur des débats. Si les « gilets jaunes » ont lancé leur mouvement, c’est à cause de l’augmentation des prix de l’essence… Le gouvernement, bien conscient de l’impact potentiellement dévastateur de cette mesure, marche sur des œufs : le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, a demandé aux enseignes de répartir leurs marges.

De leur côté, les distributeurs vont jouer sur les marges de leurs propres produits de marque. Chez Leclerc et Intermarché, on annonce des baisses de prix sur ces références, tandis que Carrefour va améliorer son offre carte de fidélité pour « redonner du pouvoir d’achat au consommateur ». Des efforts qui risquent toutefois d’être éclipsés par les hausses sur les produits de grande consommation.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."












Rss
Twitter
Facebook