Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Georges Soros : "L'Europe a besoin d'une classe ouvrière rom"





Le 28 Novembre 2013, par

Dans une tribune publiée dans le quotidien anglais "The Guardian", le milliardaire américain plaide en faveur des roms. Lui-même d'origine hongroise (où les roms représentent 20 % de la population), il affirme que l'Europe a besoin de cette main d'oeuvre et doit tout faire pour mieux l'intégrer. Cynique ?


© The Guardian
© The Guardian
"A travers l'Europe, des millions de personnes souffrent du chômage et de la perspective d'une longue période de stagnation. Mais aucun groupe n'a été frappé aussi durement que les Roms. Ce qui est vraiment choquant c'est que leurs conditions de vie se sont détériorées. L'attitude de la majorité de la population est devenue plus hostile à peu près partout en Europe. Les Roms doivent aussi pouvoir trouver du travail. Une solution durable requiert de l'Europe qu'elle construise une classe ouvrière rom". Tout est dit !

Le milliardaire américain réputé pour ses coups d'éclat jette un nouveau pavé dans la mare, non pas contre la monnaie unique, sa bête noire, mais cette fois contre les discriminations dont les roms sont victimes. Sa B.A ? Soros est cohérent : il soutient depuis des années le Roma Education Fund qui intervient en faveur de la communauté rom un peu partout en Europe.

Les roms seraient environ dix millions en Europe, répartis principalement sur la Roumanie, la Slovaquie, la Bulgarie et la Hongrie. 






Jean-Baptiste Giraud
Jean-Baptiste Giraud est journaliste économique, passé par Radio France, BFM, LCI, TF1 et... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook