Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Google Glass : le leader mondial Luxottica va travailler le design des lunettes connectées





Le 25 Mars 2014, par

Les lunettes connectées devraient arriver dans quelques années sur les étals mais, pour l’instant, leur design est assez simpliste, Google ayant avant tout développé sa technologie. Un design qui, toutefois, pourrait rebuter les potentiels acheteurs. Le leader mondial des lunettes, l’italien Luxottica, a donc été appelé à la rescousse pour rendre les lunettes plus « cool ».


cc/flickr/teydetan
cc/flickr/teydetan
Le groupe italien détient des marques très prestigieuses dans le domaine des lunettes de soleil et de vue parmi lesquelles on peut noter les grands classique « Ray-Ban » ou encore les plus sportives « Oakley ». Un partenariat entre les deux sociétés devrait donc donner vie à une nouvelle série de lunettes connectées pouvant être appréciées par un large public.

S’il a été officialisé le 24 mars 2014, le partenariat entre les deux groupes aurait toutefois commencé il y a plus d’un an, lorsque les Google Glass étaient encore au stade de prototype. C’est donc tout naturellement que Luxottica a été choisi par le groupe de Mountain View pour développer la partie commerciale de ces nouveaux appareils sur lesquels Google mise beaucoup. De nombreux projets semblables aux Google Glass ayant été développés par d’autres sociétés, Google va devoir se démarquer pour conquérir ce marché encore inexistant.

Pour Astro Teller, responsable du projet Google Glass chez Google, l’enjeu est important et les défis sont nombreux : « Il y a ici un problème de mode plus qu’un problème de technologie. Il faut convaincre les personnes à porter un ordinateur sur leur visage » avec, naturellement, tous les problèmes que cela suppose, à commencer par la taille et le poids.

Pour ce faire, Google et Luxottica vont mettre toutes les chances de leur côté et « créer une équipe d’experts dédiés au design, au développement et à l’ingénierie des produits Google Glass » peut-on lire sur le communiqué de presse.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook