Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Google et Audi devraient travailler ensemble dans le domaine de la voiture connectée





Le 30 Décembre 2013, par

Rien n’est officiel mais la rumeur enfle dans le milieu de l’industrie automobile. Après l’annonce de la volonté d’Audi d’investir 22 milliards d’euros dans les cinq années à venir, dont 70% seraient consacrés à de nouveaux modèles et des innovations technologiques, voilà que le nom du géant Google fait son apparition pour un possible partenariat avec le constructeur allemand.


cc/flickr/4anneaux
cc/flickr/4anneaux
Dévoilée par le Wall Street Journal, l’information d’un partenariat entre Audi et Google devrait être officialisée par les deux sociétés durant le Consumer Electronic Show de Las Vegas qui se tient durant la première semaine de janvier. Rien n’est encore sûr, ni même le domaine de recherche qui verrait les deux groupes partenaires, mais quelques idées sont déjà apparues dans la tête des experts.

Google et Audi pourraient donner un coup de pouce à l’adoption et au développement de la voiture connectée du futur, notamment pour faire suite à la volonté d’Audi de conquérir le marché du haut de gamme dont la première place est détenue par son concurrent BMW.

Google devrait mettre à disposition sa plateforme Android à Audi pour qu’une connectivité entre les voitures et les appareils mobiles soit possible. Les automobilistes devraient donc, à terme, être en mesure de bénéficier du système d’applications qui fait le succès des smartphones et tablettes.

Google veut en effet s’attaquer directement à Apple sur le marché de la voiture connectée et des services liées à la plateforme Apple pour la voiture. Apple a annoncé des développements dans le domaine en juin 2013 lors de sa Conférence des Développeurs.

De son côté, Audi a déjà annoncé pour 2015, sur son modèle A3 Sedan, la disponibilité d’une connexion 4G qui serait 7 fois plus rapide que la confection 3G actuellement disponible sur ce modèle. Mais al marque allemande aurait d’autres projets, comme par exemple un système de partage d’informations entre smartphone et ordinateur de bord.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"









Rss
Twitter
Facebook