Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Google et MasterCard ont espionné les achats en secret





Le 4 Septembre 2018, par Paul Malo

Depuis plus d’un an, Google a ainsi pu savoir quelles publicités en ligne se sont effectivement transformées en achats en boutique.


Un lien direct entre publicité en ligne et achat en boutique

Depuis plus d’un an, Google sait quelles publicités en ligne se sont effectivement transformés en achats en boutique. Il aura fallu un article publié le 30 août dernier par Bloomberg pour l’apprendre : depuis plus d’un an, Google a accès aux données de centaines de millions de porteurs de cartes bancaires MasterCard outre-Atlantique. Cet accord secret permet au géant du Web de savoir quelles publicités en ligne ont débouché sur un achat dans le monde réel. Seul souci : les clients n’étaient absolument pas au courant de cette surveillance discrète. Pour mettre en place son service "Store Sales Measurement" (Mesure des ventes en magasin), Google aurait négocié pas moins de quatre ans avec Mastercard, et versé des millions de dollars afin d’avoir accès dans le plus grand secret aux habitudes d’achat et aux transactions bancaires des porteurs de cartes.
 

Des publicités deux fois plus rentables

Qui s’est ainsi vu surveillé dans ses séances de shopping ? Les centaines de millions d'Américains porteurs d’une carte MasterCard et ayant accepté le suivi publicitaire dans les paramètres des services Google. Même si les données ont été anonymisées et protégées, faire le lien entre un compte Google et un titulaire de cartes est tout sauf compliqué.
Pourquoi cet accord ? Si le GPS d’un smartphone permettait déjà à Google de savoir qui était ou non entré dans quelle boutique, impossible jusque-là de savoir si cette personne avait acheté ou non. Ainsi, via ce simple recoupement de données, Google peut savoir d’une part qui a cliqué sur une publicité, et d’autre part qui a finalement acheté ou non. La précision des données permet littéralement aux annonceurs de doubler le revenu généré au travers de leurs publicités Google.
 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris



Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

















Rss
Twitter
Facebook