Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Grande-Bretagne : 1,4 milliard de cigarettes en moins fumées chaque année !





Le 4 Septembre 2019, par La Rédaction

Plus d’un milliard de cigarettes en moins sont fumées chaque année en Grande-Bretagne, selon une étude basée sur les comportements de plus de 135.000 personnes et publiée dans la revue JAMA Network Open. La baisse constante et massive du nombre de fumeurs permet au pays d’avoir désormais un taux de prévalence au tabagisme deux fois inférieur à celui de la France.


Grande-Bretagne : 1,4 milliard de cigarettes en moins fumées chaque année !
Chaque mois, 118 millions de cigarettes en moins sont fumées en Grande-Bretagne (1,4 milliard de cigarettes en moins par an). Des chiffres très encourageants, qui expliquent que le pourcentage d’adultes fumeurs soit désormais tombé en-dessous de 16%, alors qu’il se situe aux alentours de 30% en France, malgré des baisses régulières indéniables.

Comment expliquer ces différences entre modèles français et britanniques de lutte contre le tabagisme ?

Au Royaume-Uni, les politiques de santé publique reposent sur deux piliers, la dissuasion législative (interdiction de fumer dans les lieux publics, tarif des cigarettes prohibitif…) et l’accompagnement, là où la France privilégie encore une approche dite de tolérance zéro qui ne prend qu’imparfaitement en compte la difficulté pour les fumeurs d’arrêter de fumer sans assistance.
Au-delà des hausses de prix des paquets de cigarettes (qui ont augmenté de 200% en trente ans en Grande-Bretagne), où des interdictions de fumer dans les lieux publics, les autorités de santé publique britannique ont, depuis de nombreuses années, proposé un système d’accompagnement et d’orientation pour les fumeurs désireux d’arrêter.
 
Un système qui repose sur un dense réseau de centres de santé de proximité dédiés à l’arrêt du tabac

Dans ces lieux, les Stop Smoking Centres que l’on retrouve dans quasiment toutes les villes du pays, des experts en addictologie prennent le temps d’écouter les fumeurs, de les informer sur les alternatives à la cigarette (notamment sur les avantages et les risques des substituts comme la cigarette électronique), et de les orienter vers des professionnels.
 
Cette approche de dialogue et de proximité a fait ses preuves depuis plusieurs années en Grande-Bretagne. Elle est d’autant plus efficace que les autorités britanniques encouragent en parallèle des initiatives comme le mois sans tabac, une véritable institution dans le pays, qui rassemble chaque année de manière festive et sans pression plusieurs millions de fumeurs qui tentent de mettre fin à leur dépendance. 

Un exemple à suivre ?
 
 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook