Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Grève du 22 mars 2018 : fonctionnaire ou non, 1 Français sur 2 soutient le mouvement





Le 22 Mars 2018, par Anton Kunin

Qu’ils soient fonctionnaires ou non, 55 % des Français estiment justifiée la grève de ce 22 mars 2018, une proportion qui grimpe à 82 % lorsqu’on pose la même question aux seuls fonctionnaires, révèle un sondage Odoxa.


Fonctionnaires : compétents, efficaces, mais aussi privilégiés !

Parmi les Français qui jugent la grève du 22 mars 2018 justifiée, 13 % (29 % chez les fonctionnaires) auraient prévu d’y participer. S’y ajoutent 63 % qui disent avoir de la sympathie pour ce mouvement, sans pour autant y participer, apprend-t-on d’un sondage Odoxa.

Plus largement, 67 % des Français se disent satisfaits de leurs contacts avec les services publics et les agents qui y travaillent. Ils jugent les fonctionnaires compétents (66 %), efficaces (47 %), travailleurs (46 %) mais aussi privilégiés (35 %). À cette dernière question, 66 % des salariés du secteur public répondent d'ailleurs eux-mêmes dans l'affirmative.

7 Français sur 10 notent une baisse de la qualité des service publics

En même temps, 70 % des Français estiment que ces dernières années, la qualité du service proposé par les services publics a tendance à se détériorer... un ressenti partagé par 76 % des premiers intéressés ! 90 % des fonctionnaires estiment qu’on leur demande trop (un sentiment partagé par seulement 44 % de l’ensemble de nos concitoyens).

Selon les analystes d’Odoxa, le soutien que la moitié des Français témoignent vis-à-vis de la grève du 22 mars 2018 s’explique par le fait que les Français sont persuadés que leurs services publics « adorés » sont en voie de dégradation à cause d’un manque de moyens et d’effectifs et parce qu’on leur demanderait désormais « trop d’efforts ». Ils notent aussi que ce soutien populaire est très nouveau car nos concitoyens ne soutenaient pas les précédentes grèves médiatisées : ni celle de la SNCF ni celle d’Air France, rejetée il y a quelques jours par 7 Français sur 10.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook