Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Grosse acquisition au Brésil pour Engie





Le 8 Avril 2019, par

Engie a réalisé un gros coup en obtenant le feu vert de Petrobras, le géant brésilien du pétrole et de l’énergie, pour acquérir 90% de TAG. Une transaction à 7,7 milliards d’euros.


Engie va débourser 8,6 milliards de dollars (soit 7,7 milliards d’euros) pour acheter Transportadora Associada de Gás (TAG), le plus important propriétaire de réseau de transport de gaz naturel au Brésil. Une acquisition majeure, qui va permettre au groupe français de renforcer son activité brésilienne, tout en rehaussant ses infrastructures énergétiques dans le pays. Le Brésil est d’une importance stratégique pour Engie, et ses réseaux intéressent au plus haut point l’électricien français. Par ailleurs, cette acquisition s’accompagne d’un partenariat industriel qui durera trois ans : Engie aura ensuite en charge la gestion et la maintenance du gazoduc.

Engie a remporté l’appel d’offres de Petrobras à la tête d’un consortium, composé d’Engie Brasil Energia (dont 68,7% du capital est détenu par Engie), et la Caisse des dépôts et placement du Québec. Au terme de la transaction, le groupe possèdera 49,3% du capital de TAG. Engie entend atteindre un ratio dette sur capitaux propres de 70/30, visé à la clôture de la transaction. Celle-ci sera achevée à la fin du premier semestre de cette année.

Si la somme pour acquérir TAG peut impressionner, Engie indique que l’impact sur sa dette nette se limitera à 1,6 milliard d’euros. Petrobras contrôlera de son côté 10% de TAG. Cette acquisition intervient dans un contexte difficile pour l’industrie française exerçant une activité au Brésil : l’élection du président d’extrême-droite Bolsonaro a refroidi les relations avec les autorités françaises.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : engie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook